logo-impression
  • Posté le 11 janvier 2019 / 63 visites

Compte rendu de l’Assemblée générale de l’ AGRAF du 13 décembre 2018

Compte-rendu et déclaration liminaire en pièces jointes

Les représentants CGT des usagers, renouvelons notre exigence d’une remise à plat du dossier de financement de la restauration.
Il nous semble nécessaire d’effectuer une analyse fine des causes de la désaffection des restaurants AGRAF, notamment de la part de certaines catégories d’usagers, comme nous l’avons appris lors du GT de lundi, difficile à appréhender au travers de l’enquête de satisfaction en cours....
La CGT Finances considère plus que jamais l’action sociale comme un volet essentiel de la vie professionnelle et personnelle des agents de ce ministère, notamment des plus fragilisés, ainsi que des retraités....

Ordre du jour :

  • Vote de la résolution n°1 : le PV de l’AG du 28 juin est approuvé à l’unanimité.
    Le trésorier présente ensuite les perspectives de fin 2018 et les hypothèses de construction du budget 2019, déjà discutées lors du groupe de travail du 10 décembre.
    Pour 2018 on s’oriente vers un déficit de l’ordre de 700 K€ dû à la baisse de recettes liée à une perte de conventions et aux transferts au sein de la grille des plus hauts tarifs vers les plus bas. *1
    Le nouveau responsable des services financiers explique la variation de la subvention de fonctionnement, relevée par une représentante CGT, par des
    investissements imprévus au restaurant Londres, en arguant des « particularités de la comptabilité AGRAF », sans nous convaincre quant au bien-fondé de cette fongibilité !
    Le président lit ensuite l’avis du Conseil de Surveillance du 23 novembre, boycotté par les Fédérations.
    Les hypothèses pour 2019 sont établies à partir d’une augmentation du nombre de repas servis, fondée sur la possibilité d’établir des conventions avec des structures privées ouverte par l’avenant à la Convention d’Objectifs et de Moyens (COM voir ci-dessous), en précisant que le conventionnement est plafonné à 10-15 % du chiffre d’affaires.
    Les représentants Solidaires évoquent quelques pistes d’élargissement des activités
    AGRAF : Argonne où il y a un réel besoin, mais aussi des sites DRFiP situés en Île-de-
    France.
  • Vote de la résolution n°2 : projet de budget 2019 : les représentants CGT, CFDT et Solidaires votent contre, ceux de FO s’abstiennent.
  • Vote de la résolution n°3 : avenant n°6 à la COM, qui la proroge pour 2019, les
    représentants des personnels approuvent sauf ceux de Solidaires qui s’abstiennent.
  • Vote de la résolution n°4 : avenant n°7 à la COM : les représentants CGT votent contre en raison de l’incertitude qui pèse sur le montant de la subvention, soumise aux discussions de la loi de Finances.

Questions diverses :
• la fermeture de Reuilly fin juillet 2019 pour 8 à 9 mois, ce qui conduirait à une réouverture en juin 2020, nécessitera le redéploiement des 15 employés, le mouvement d’ensemble est reporté à l’été ;
• le faible nombre de répondants à l’enquête de satisfaction en cours incite à la prolonger jusqu’au 21 décembre ;
• fin d’installation du progiciel intégré qui permettra de bénéficier en temps quasi réel de données détaillées pour chaque établissement : CA, nb repas servis, gestion des personnels, des stocks, etc.
• évocation d’installation de distributeur de café et son impact sur le maintien du personnel.

les représentants CGT : Corinne Greze-Daviet, Fabienne Janneau, Guy Viollin

*1- Selon le projet de budget, la grille modifiée « a été décidée » avant même la tenue de l’AG de décembre 2018...