logo-impression
  • Posté le 20 novembre 2018 / 38 visites

Conseil National de l’Action Sociale du 16 novembre : les fédérations syndicales quittent la séance !!

Dernière séance de l’année pour le CNAS, séance qui, loin de satisfaire les fédérations syndicales a été l’occasion pour celles ci de dénoncer une nouvelle fois le rôle de simple spectateur que Bercy entend leur faire jouer.

Les ministres et le secrétariat général ne cessent de réaffirmer l’importance de l’action sociale comme « pivot de la politique de ressources humaines ».

Dans les faits, le ministre et les directeurs locaux gèrent l’action sociale uniquement sous l’angle comptable sans le moindre respect pour les bénéficiaires.

Face au mépris affiché du dialogue social tant au niveau ministériel que dans les services, les représentants du personnel refusent d’être relégués au rang de simples spectateurs.
D’autant que sont prévus :

• une reprise arbitraire de presque 5 M€ sur la subvention 2018 pour le logement,
• une baisse de 3,5 M€ sur le budget prévisionnel 2019 de l’Action Sociale dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat des agents,
• une remise en cause généralisée de la restauration collective avec une fermeture systématique des petites structures de restauration,
• l’absence d’un véritable bilan sur la mise en place de l’action sociale en outre-mer,
• la suppression du nombre d’emplois implantés dans les délégations entraînant une disparition progressive du réseau de proximité,
• l’accumulation d’audits et de réformes générant une inquiétude pour les personnels et l’avenir de l’action sociale.

Ci joint la déclaration liminaire Solidaires/CGT ainsi que le communiqué des fédérations syndicales des Finances Solidaires, CGT, FO, CFDT, UNSA-CFTC :

Documents à télécharger
communiqué des fédérations des Finances
Déclaration liminaire Solidaires/CGT