logo-impression
  • Posté le 16 juillet 2020 / 4 visites

Assurer une prise en charge socialisée de la perte d’autonomie

La crise sanitaire que nous venons de vivre a mis cruellement sur le devant de la scène, la nécessaire prise en charge de la question du « grand âge », par la société. Depuis de nombreuses années cette question a été clairement posée. En 2015 a été votée la Loi d’adaptation de la société au vieillissement. Entrée en vigueur au 1° janvier 2016 elle donne priorité à l’accompagnement des personnes âgées au domicile. Le volet financement des structures d’accueil qui devait voir le jour ultérieurement est toujours dans les oubliettes.

L’épidémie de la Covid a clairement montré l’insuffisance du personnel dans les EHPAD et seul le dévouement des personnels a permis d’éviter une hécatombe alors qu’ils manquaient cruellement de moyens. Malgré tout, le nombre de décès a été très élevé compte-tenu de l’âge et des affections de nombreux pensionnaires, surtout parce que l’insuffisance des moyens dans les hôpitaux a conduit à ne pas y transférer les malades des EHPAD. Quant à celles et ceux restés à leur domicile, il a fallu également un grand investissement personnel des personnes impliquées dans cette aide à domicile et aujourd’hui le gouvernement se refuse à leur octroyer la fameuse prime.

Lire la suite dans le document ci-joint