logo-impression
  • Posté le 29 octobre 2019 / 27 visites

Réforme des retraites : l’analyse de la CGT Fonction publique

Non à la réforme Macron
Améliorons nos régimes de retraites
Refusons un système universel par points

Cette réforme induit :

  • Une forte baisse de la pension de retraite pour le public comme pour le privé
    Les pensions perdraient environ 15 à 25% par rapport à aujourd’hui, dans le public comme dans le privé. On ne calculerait plus la pension sur les 6 derniers mois pour les fonctionnaires ou les meilleures années dans le privé, mais sur l’ensemble des salaires de la carrière.
  • La réforme Macron prévoit de reculer l’âge du « taux plein » à 65, puis 66 ans
  • Les interruptions de carrière baisseront la pension bien plus qu’aujourd’hui. Ce sont les pensions des femmes qui baisseront le plus dans la réforme Macron, car ce sont elles qui ont le plus d’interruption de carrière et de temps partiel.
  • Les règles de réversion de la réforme Macron sont en recul par rapport aux règles actuelles. La pension de réversion ne sera versée qu’à 62 ans et une veuve qui a une pension égale à celle de son conjoint aura une réversion de 40% au lieu de 50% aujourd’hui.
  • Transition : Macron ne garantit pas les droits acquis au 1er janvier 2025
  • La réforme Macron c’est la fin des départs anticipés en retraite ; Avec la réforme Macron, pour avoir une retraite décente, il faudra travailler au-delà de l’âge pivot pour avoir de la surcote, et plus d’années pour avoir plus de droits.
  • La réforme Macron c’est la perte du minimum garanti de la Fonction publique

Pour en savoir plus, ouvrir les documents en pièces jointes :

- un tract recto-verso
- un quatre pages

Documents joints à l'article :