logo-impression
  • Posté le 20 mai 2018 / 3 visites

Industrie : Bercy lâche ses agents !

Communiqué de la fédération des Finances Avril 2018

Le jeudi 12 avril dernier, un groupe de travail du Comité technique ministériel à la demande des fédérations, s’est réuni pour faire le point des 2268 agents gérés administrativement par les ministères économiques et financiers et employés par le ministère de la transition écologique et solidaire (MTES).

Pour rappel, les agents de ces directions régionales de l’industrie de la recherche et de l’environnement ont été réorganisées en 2010.

Leurs missions ont été reprises en grande partie par les directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL).

Des agents des finances, de « l’équipement » et de « l’agriculture » se retrouvent donc dans ces directions et le MTES confronté à un régime indemnitaire plus favorable pour les agents des finances n’a trouvé qu’une seule solution : aligner à la baisse les rémunérations !

Dans le droit fil du comité technique ministériel, Bercy a confirmé l’abandon des personnels dans un état des lieux consternant :
• la convention de gestion de ces personnels est caduque depuis 2015 ;
• aucun espace commun de dialogue social, officiel ou même informel n’est consacré à la gestion des personnels et aux missions ;
• des agents assurant les mêmes missions, se côtoient donc dans les mêmes services avec des salaires différents !

La CGT industrie revendique :

• la communication directe de la Direction Générale avec les RH des DREAL et stopper les différentes chaînes de commandement pour la gestion des ressources humaines ;
• un échange annuel entre le MTES et les représentants du personnel des agents des MEFS ;
• le maintien du régime indemnitaire le plus favorable ;
• le maintien du bénéfice des prestations de l’EPAF ;
• la garantie intégrale des droits en santé au travail.

La CGT s’est déclarée amère quant au déroulement de cette réunion où de nombreux éléments soulevés sont restés sans réponse et laissent envisager le pire pour les personnels administratifs.

Si la Secrétaire générale adjointe a réaffirmé que tous les éléments de cette réunion serviraient pour les futures discussions avec le MTES, la fédération des finances CGT tient à alerter les agents et se met à disposition pour gagner par l’action unitaire des avancées à la signature de la prochaine convention.