logo-impression
  • Posté le 31 mai 2023 / 39 visites

CSA du 11 mai 2023 : notre compte-rendu

Déclaration liminaire intersyndicale

Suite à la réunion du vendredi 21 avril 2023, à la demande des organisations syndicales, la première réunion organisée concernait les espaces de travail partagés. La présentation qui en a été faite n’a, à nouveau, abordé le sujet qu’à travers le prisme des travaux d’aménagement.

Or la plateforme de revendications demandait la mise en place d’un groupe de travail sur cette question, en réponse aux évolutions réglementaires et surtout pour définir son bien-fondé ainsi que sa déclinaison opérationnelle et organisationnelle. En effet, un tel sujet est lié à l’organisation du travail et ne peut être abordé sur le seul angle des conditions de travail.

La circulaire de la première ministre n° 6392/SG intitulée « Nouvelle doctrine d’occupation des immeubles tertiaires de l’Etat » du 8 février 2023, précise que la rationalisation immobilière, dont il s’inspire, répond aux « besoins de transversalité, de coopération et de renforcement du collectif de travail. [...] Les évolutions envisagées [devaient] être précédées d’un dialogue social de qualité ». La réunion du 10 mai 2023 était déceptive de ce point de vue notamment.

Ce projet des espaces partagés, sans discussion de fond, cristallise toutes les difficultés rencontrées dans le cadre du dialogue social dans notre établissement. La crispation de l’administration sur ce sujet, en présentant aux organisations le même projet, sans changement d’approche, n’est pas propre à démontrer sa volonté d’apaiser ni les relations, ni les inquiétudes légitimes des agents.

Néanmoins, nous avons fait le choix de siéger, les agents et l’établissement ont besoin que les sujets avancent et le seul moyen d’y parvenir passe par un dialogue social sincère et constructif.

C’est pourquoi, nous serons particulièrement vigilants sur la méthode employée pour poursuivre ce dialogue, nous attendons que nos demandes soient considérées et discutées dans les groupes de travail en amont des instances consultatives et que les projets présentés puissent être amendés.

Cliquez ici pour lire la version complète (PDF)