logo-impression
  • Posté le 13 juillet 2022 / 29 visites

Revalorisation du point d’indice : ne pas oublier des agents !

La CGT INPI revendique une augmentation des salaires de l’ensemble des agents de l’INPI , a minima équivalente à la revalorisation envisagée du point d’indice.

En liminaire de la séance du CTEP (Comité technique d’établissement public) du 16 juin 2022, notre syndicat a interpellé et exigé du Directeur Général l’ouverture de négociations portant sur l’augmentation de la rémunération des agents de l’INPI, compte tenu de l’inflation galopante observée dans notre pays et de l’engagement du gouvernement de dégeler le point d’indice à partir du 1er juillet prochain.

Cette revalorisation du point d’indice de 3,5%, annoncée aujourd’hui par le Ministre de la transformation et de la fonction publiques, va impacter une partie des agents de notre établissement (les catégories C et B, les fonctionnaires et les agents sous statut de 2001). Elle va impacter également la valeur de l’APR (l’augmentation personnelle de référence) ainsi que la prime de performance individuelle.

En revanche, l’ensemble des agents de catégorie A relevant du nouveau cadre d’emploi et de rémunération ne seront pas concernés par cette mesure du fait que leur rémunération n’est plus indexée sur le point d’indice, ce qui génèrera une disparité dans la prise en compte de la baisse du pouvoir d’achat de l’ensemble des agents.

C’est pourquoi, nous avons demandé au directeur général une augmentation des salaires de l’ensemble des agents de notre établissement, a minima équivalente à la revalorisation envisagée du point d’indice.

La CGT revendique une revalorisation immédiate à hauteur de 10%, compte tenu du gel du point pendant 10 ans et d’une inflation qui va atteindre 5,2% au 1er juillet.