logo-impression
  • Posté le 28 juin 2016 / 26 visites

Comité technique spécial SEP 2 du 16 juin 2016

Extraits de la déclaration CGT faite au CTS SEP2 du 16 juin.

Depuis quelques mois les salariés multiplient les grèves et manifestations contre le projet de loi dit « El Khomri ». Avant hier, une énorme mobilisation sociale envahissait la Capitale. Le gouvernement essaye d’imposer ce projet de loi par la force, en refusant la négociation et le débat parlementaire, Ce projet demeure inacceptable. Il doit être retiré.

Ce projet de loi vise d’abord à modifier le Code du travail mais les agents de la Fonction publique sont totalement concernés.

Au niveau de notre ministère, je voudrais dire quelques mots sur la filière technique.
La CGT a toujours considéré que les missions « techniques » et « logistiques » étaient indispensables au bon fonctionnement des services. Elles ont un avenir pérenne notamment pour les missions de contrôle et de pilotage. C’est pour cette raison que notre syndicat agit pour la reconnaissance et la revalorisation des carrières des agents techniques.
La mise en place rapide d’un véritable corps technique intégrant l’ensemble des filières permettrait de garantir à tous les agents - actuels et futurs – et ce quel que soit leur service, de véritables déroulements de carrière.

Depuis plusieurs années, nous dénonçons avec force la discrimination qui écartait les agents techniques du Nouvel Espace Statutaire (le NES). C’est enfin une bonne chose que soit appliqué le NES aux techniques mais il faudrait un effet rétroactif pour prendre en compte le manque à gagner durant toutes ces années d’attentes.
Concernant le RIFSEEP, la CGT a exprimé son opposition à la mise en œuvre du RIFSEEP. Elle a demandé que les corps techniques soient exclus du RIFSEEP.
Nous condamnons cette rémunération au mérite.
Nous revendiquons une réelle revalorisation des grilles indiciaires ainsi qu’un nombre plus important de promotions.

Documents joints à l'article :