logo-impression
  • Posté le 23 juin 2021 / 30 visites

Déclaration liminaire CGT au CTS SEP2 du 23 juin 2021

ORDRE DU JOUR

1/ Point pour approbation
 Procès-verbal du CTS SEP2 du 9 décembre 2020
2/ Points d’information
Bilan social 2020
Bilan formation 2020
Projet d’externalisation des prestations multiservices sur le bâtiment Necker
Projet d’externalisation partielle de la sécurité/sûreté de l’immeuble Doumergue à Nantes
Point d’étape sur le projet de transformation du SG - « Ambition SG »
Plan de communication sur la gestion de crise
3/ Point divers
4/ Questions des représentants des personnels

Monsieur le président, chers collègues,

A la lecture de l’ordre du jour, la CGT constate et redit son opposition à l’externalisation massive des missions au sein de notre ministère, prochainement les nouvelles cibles sont les prestations Logistique du bâtiment Necker, le courrier à l’Atrium ainsi qu’un début d’externalisation des missions du service sécurité de Nantes.
Prime Covid
La CGT Centrale Finances revient sur la mise en oeuvre par l’administration centrale de notre ministère de la prime exceptionnelle liée au COVID.
Cette prime a été décidée pour faire face au surcroît de travail généré par les missions liées à la continuité d’activité durant la crise sanitaire et a été encadrée par le décret n° 2020-570 du 14 mai 2020. Elle vise particulièrement les personnels pour lesquels l’exercice des fonctions a, en raison des sujétions exceptionnelles auxquelles ils ont été soumis pour assurer la continuité du fonctionnement des services, conduit à un surcroît significatif de travail, en présentiel ou en télétravail. Certes, la plus grande marge de manoeuvre a été laissée aux services et directions quant aux clés de répartition mais finalement cette prime était annoncée comme destinée à l’ensemble des agents mais, à la vérité en réalité, destinée à bien peu.
La raison invoquée par l’administration, dans un premier temps, a été qu’elle n’a pas souhaité créer un sentiment d’injustice dans certaines structures ; c’est la raison pour laquelle aucun agent de SE¨P2 ne nous semble avoir perçu la prime.
Lors du CTS du 9 déc. changement de stratégie de l’administration, laquelle a indiqué que la situation des agents dans certaines structures ne correspondait pas aux critères puisque leur position en présentiel lors du 1er confinement ne répondait pas à une sujétion particulière et n’avait pas occasionné un surcroît de travail. Il s’agissait donc d’une situation normale d’exclusion du dispositif prime Covid. C’est bien toujours un sentiment d’injustice qui prévaut encore. D’autant plus, que l’administration s’était alors engagée à reconnaître professionnellement les agents par le biais des promotions. Or, nous constatons qu’il n’en est rien.. Quelle explication allez-vous maintenant apporter aux agents qui attentent un minimum de considération.

Lire l’intégralité de la déclaration en pièce jointe

Documents joints à l'article :