logo-impression
  • Posté le 7 avril 2017 / 48 visites

PPCR : sa mise en œuvre n’est pas dans l’intérêt des agents !

Lundi 3 avril, se tenait le comité technique ministériel sur les textes déclinant le protocole Parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) aux douanes, aux finances publiques, à l’Insee et à la Direction générale du Trésor.

Ce protocole avait été rejeté à l’automne 2015 par la CGT et des organisations syndicales représentant la majorité des agents.

Dix-huit mois plus tard, notre analyse est confirmée par les faits :
• un niveau d’intégration des primes dans le traitement indiciaire indigne (entraînant en l’absence de mesures de revalorisation une perte de pouvoir d’achat) ;
• des carrières ralenties et entravées (pour ne pas dire bloquées), comme nous le démontrent les promotions ministérielles exceptionnelle(ment faibles) pour 2017 ;
• une évaluation soumise à l’arbitraire.

Ce qui compte ce ne sont pas les grands principes réaffirmés par les ministères, ce qui compte ce sont les faits. C’est pourquoi la CGT a émis un avis négatif sur chaque projet de texte.

Nous continuerons à défendre concrètement nos parcours professionnels, nos carrières et nos rémunérations, c’est pourquoi la CGT revendique :
• une augmentation du point d’indice et des revalorisations de grilles correspondant à des gains réels de pouvoir d’achat, pour toutes les catégories d’agent ;
• une augmentation des taux de promotions permettant de dérouler des carrières linéaires, sans blocage, dans chacun des corps ;
• une information complète et précise à tous les agents des éléments affectant leur rémunération

A CONSULTER ÉGALEMENT :
La déclaration liminaire de la CGT lors du CTM
Le plan de qualification ministériel


Photos