logo-impression
  • Posté le 28 mars 2024 / 26 visites

Signature de l’accord égalité professionnelle dans les services du premier ministre

La CGT des SPM a signé l’accord égalité professionnelle le vendredi 8 mars.

La négociation du premier protocole d’accord sur l’égalité entre les femmes et les hommes dans les SPM avait été inscrite à l’agenda social ministériel 2022.

Nous avons participé à l’ensemble des travaux dans ces domaines. L’accord reprend les axes du précédent plan d’action égalité professionnelle 2021-2023 et s’élargit autour de 5 axes :

  • Poursuivre et développer la diffusion de la culture de l’égalité professionnelle dans l’ensemble des services du Premier ministre
  • Mettre en œuvre le plan d’action visant à lutter contre les écarts de rémunération
  • Poursuivre le développement des actions visant à mieux articuler les temps de vie professionnelle et personnelle
  • Poursuivre les actions de lutte contre les discriminations, les actes de violences sexuelles, de harcèlement sexuel et les agissements sexistes
  • Renforcer la gouvernance transverse de la politique d’égalité et le dialogue social

Nous avons précédemment communiqué, le 19/12/2023, sur l’égalité professionnelle femmes / hommes et avons fait le constat des difficultés qui résident pour atteindre une vraie égalité. Cependant, nous soutenons et encourageons l’ensemble des services dans leurs démarches qui vont dans le bon sens pour répondre aux enjeux majeurs de l’égalité professionnelle.

Pour que cet accord ait le succès escompté, il doit être suivi d’un engagement réel de tous les acteurs afin de ne pas limiter son efficacité.

Il faut un suivi et des évaluations régulières afin de mesurer l’efficacité des actions mises en œuvre.

Il faut continuellement promouvoir l’égalité professionnelle et la lutte contre les discriminations qui font obstacle à la progression de carrière.

Nous restons à votre entière disposition pour continuer à nous faire remonter vos difficultés sur ces sujets car l’égalité et les discriminations sont d’abord vécues à titre individuel et doivent faire l’objet d’une réponse individuelle et collective.