logo-impression
  • Posté le 2 novembre 2022 / 10 visites

Recours aux cabinets conseils : la CGT porte plainte !

La CGT Fonction Publique a tenu, le 26 octobre 2022, une conférence de presse pour rendre public le dépôt de plainte par la CGT suite au recours aux cabinets conseil dans la Fonction Publique.

Les faits documentés sont susceptibles de caractériser des infractions telles que le détournement de fonds publics ou négligence dans l’utilisation des fonds publics, trafic d’influence, prise illégale d’intérêts, favoritisme, abus de confiance, contrefaçon et usage des marques de l’autorité, recels de ces infractions et enfin association de malfaiteurs.

En savoir plus ici.

Vous retrouverez sur ce lien (avec les articles de presse et le rapport de l’EPSU) et en pièces jointes le communiqué de presse, ainsi qu’un article du Journal Fonction Publique de l’UFSE-CGT sur les enjeux de ce phénomène "tentaculaire", comme l’a dénoncé la mission du Sénat en mars dernier.

Pour la CGT, le recours aux cabinets conseil, qui influent sur les politiques publiques, se fait au mépris des missions et dégrade les conditions de travail des agent∙es de la Fonction Publique : relégué∙es au rôle d’exécutant∙es de stratégies décidées par des acteurs privés, ni consulté∙es, ni même sollicité∙es pour des missions qui sont leur raison d’être, dénigré∙es dans leur travail...

En 2021, Plus d’un milliard d’euros ont été consacrés au recours aux cabinets conseil. Cette somme qui n’est que la partie immergée de l’iceberg de cette pratique « tentaculaire », aurait permis de financer l’embauche de 20 000 fonctionnaires !

Cette plainte s’inscrit dans notre démarche revendicative pour des services publics et une Fonction publique au service de l’intérêt général.