logo-impression
  • Posté le 2 novembre 2016 / 98 visites

15 novembre : journée morte à la DGFIP. Soutien à nos camarades Finances Publiques

A la Dgfip, l’appel à la mobilisation générale lancée pour ces trois derniers mois de 2016 par l’intersyndicale Solidaires, CGT et FO a déjà donné lieu à de nombreuses initiatives locales, notamment le 17 octobre, journée nationale d’actions.

Que ce soit en métropole ou en outre-mer, dans l’ensemble des directions des Finances Publiques, les actions locales se sont multipliées.

La détermination des agents des Finances Publiques qui ont répondu en nombre à cet appel a mis, une fois encore, en exergue le fort mécontentement des personnels lassés de la dégradation de leurs conditions d’exercice des missions au sein de la DGFiP, ils ont une nouvelle fois dénoncé l’incapacité manifeste du Directeur Général à défendre ses agents et ses services, et condamné les régressions que celui-ci leur impose dans ses choix stratégiques pour notre administration.

Quelles que soient les modalités utilisées - blocages, grèves, tournées de services, distributions de tracts aux publics, actions autour des instances locales de dialogue - ces actions ont reçu le soutien tant des personnels que des usagers.

La fébrilité de la Direction Générale, qui multiplie les provocations et les abus de droit pour casser ce mouvement, démontre sa crainte de voir ce mouvement s’amplifier avec le soutien des usagers, exaspérés par la dégradation du service public dans son ensemble.

Par pure idéologie ultra-libérale, certains veulent en finir avec le service public, le statut de la Fonction Publique, et plus particulièrement la DGFiP.

L’intersyndicale appelle à faire du 15 novembre une journée morte à la DGFIP.

Lire le tract

Le syndicat CGT Centrale Finances soutien cet appel et l’ensemble des revendications de nos collègues et camarades.