logo-impression
  • Posté le 10 juin 2020 / 35 visites

Appel du 16 juin "santé, services publics, usagers : même combat !"

Les principaux syndicats de la fonction publique hospitalière (CGT, FO, SUD, Unsa) et les deux collectifs (Inter-Urgences, Inter-Hôpitaux) en pointe depuis plus d’un an dans les grèves et manifestations appellent les personnels et les usagers à une journée nationale d’initiatives et de grève le 16 juin pour obliger l’exécutif à prendre en compte l’ensemble de leurs revendications.

Ils demandent notamment une revalorisation générale des salaires, un plan de recrutement, un plan de formation et l’arrêt de toutes les fermetures d’établissements, de services et de lit...

C’est donc l’occasion, après les avoir applaudis, pour beaucoup de salariés, beaucoup de citoyens de venir les soutenir dans la rue.

L’hôpital public en détresse

Le financement des hôpitaux publics repose encore principalement sur les cotisations sociales. Mais, les exonérations de cotisations sociales se sont multipliées. Elles représentent aujourd’hui près de 30 milliards d’euros par an. Ce sous-financement, en partie seulement pris en charge par l’État, a conduit les hôpitaux à s’endetter massivement pour tenter de répondre aux besoins. En 2018, la dette totale des hôpitaux atteignait près de 30 milliards d’euros. Les seuls intérêts de cette dette représentent une charge évaluée entre 800 millions et 1 milliard d’euro par an soit 1,5% des ressources stables des hôpitaux : c’est autant de matériel en moins comme par exemple des respirateurs artificiels , scanners, IRM...

Une crise révélatrice

La crise sanitaire liée au Covid-19 a mis crûment en lumière l’ineptie des politiques de santé, menées depuis plus de vingt ans, et la fragilité de notre système de soins. Pourtant, le gouvernement ne change pas de cap. Les suppressions de lits, de postes et une privatisation sont toujours d’actualité.
À la suite de cette épidémie, de nombreux citoyens ont radicalement changé leur façon de voir l’hôpital et les services publics. Ils sont disponibles pour débattre et agir. À nous de les rencontrer partout où c’est possible. À nous de les inviter au débat et à la participation à cette journée de mobilisation du 16 juin.

Tous et toutes concernés

Les hôpitaux sont à l’image de l’ensemble des services publics : sapés par les politiques d’austérité et libérales. Alors oui, notre place, le 16 juin, est aux côtés des professionnels de santé, dans la rue et les initiatives, pour exiger de « Tout changer » dans les politiques publiques menées et porter haut nos propositions pour un financement de la protection sociale répondant aux besoins de santé de la population.

Pour rappel, la fédération a déposé un préavis de grève allant jusqu’au 24 juillet pour couvrir toute initiative dans la période.

Le 16 juin, tous et toutes dans la rue !

A Paris, à 13h Rassemblement régional devant le ministère des solidarités et de la santé avenue de Ségur, avant la manifestation unitaire.

Documents à télécharger
•Tract appel du 16 juin : santé, services publics, usagers : même combat !

Documents joints à l'article :