logo-impression
  • Posté le 12 décembre 2018 / 17 visites

Appel du Comité Général de l’Union Départementale de Paris du 11 décembre 2018

Le Comité général de l’Union des syndicats CGT de Paris prend la mesure de la situation sociale exceptionnelle dans laquelle il se tient.

La mobilisation des Gilets jaunes est l’expression d’une colère légitime. Les revendications pour l’augmentation des salaires, des pensions et des minimas sociaux, contre la CSG, pour la justice fiscale, pour la défense des services publics, rejoignent celles qui ont conduit la CGT à mener de nombreuses luttes.

Désormais, les lycéens ont massivement rejoint la contestation, suivis par les étudiants.

Face à ces différentes mobilisations, le gouvernement a répondu par le mépris et une répression policière et judiciaire inédite. Il cherche à faire rempart au patronat en masquant ses responsabilités.

Mais la détermination commence à faire vaciller le président Macron. Ses annonces ne répondent pas aux revendications exprimées. Il poursuit la casse du modèle social et ne remet absolument pas en cause l’inégalité de la répartition des richesses dans notre pays par son refus de s’attaquer au coût du capital.

La CGT exige l’arrêt de la répression et l’abandon des poursuites judiciaires.

Dans la poursuite de leur mouvement, les retraités sont appelés à se mobiliser le 18 décembre, 14H30 devant Bercy, pour leur pouvoir d’achat.

Ce même jour nous participerons à la Journée internationale des migrants, à 18H place de la République. Face au patronat nous sommes tous ensemble dans les luttes pour l’égalité des droits.

Pour la CGT, il y a urgence à :
-  augmenter le SMIC à 1800€ bruts par mois,
-  augmenter les salaires et les indexer sur l’inflation : 300€ bruts par mois,
-  augmenter le point d’indice dans la fonction publique,
-  augmenter les pensions,
-  augmenter les minimas sociaux,
-  rétablir l’ISF et supprimer le CICE,
-  supprimer la hausse de la CSG,
-  maintenir et renforcer les services publics,
-  abandonner tout projet de retraite par points, maintenir tous les régimes actuels,
-  pérenniser la sécurité sociale et son financement par les cotisations.

Le Comité général fait sien le communiqué intersyndical des Urif : « Les unions régionales Île-de-France CGT, FO, FSU, Solidaires avec l’UNEF appellent les salariés, les étudiants et les lycéens à se réunir en assemblées générales et à décider de l’action nécessaire à la satisfaction de ces revendications, y compris par la grève ».
Le Comité général appelle à manifester et à faire grève le 14 décembre, à converger avec les Gilets jaunes le 15 décembre. L’amplification de la mobilisation par la tenue d’assemblées générales les plus unitaires possible dans les prochains jours est à l’ordre du jour. Partout mettons en débat la question de la grève pour gagner sur nos revendications.

Face à un gouvernement devenu fébrile, nous pouvons gagner !