logo-impression
  • Posté le 12 janvier 2021 / 23 visites

En 2021, aux finances, déconfinons les luttes !

Adresse de la fédération des finances CGT à l’ensemble des agents

La crise sanitaire a mis en évidence les failles de notre système socio-économique et signe la faillite des stratégies néolibérales.
Pourtant, les ministres de l’économie et les responsables des directions et établissements du semi-public (Banque de France, Caisse des Dépôts, BPI France, Agence Française de Développement, Chèques Vacances, CNP, Juridictions financières) poursuivent (voire accélèrent) leurs restructurations destructrices : fermeture au 1er janvier 2021 de centaines de services et guichets d’accueil, externalisations, interdirectionnalité et interministérialité.
Ils poursuivent les suppressions d’emplois aveugles et dogmatiques ; suppressions massives à l’œuvre depuis près de 20 ans de manière continue. Pire, aujourd’hui, c’est un véritable plan de licenciements qui est à craindre dans le secteur de l’action sociale au ministère, avec la vente envisagée des centres de vacances.
Alors que le Ministre Bruno Le Maire se veut le champion de la préservation de l’emploi, il se doit d’être exemplaire dans son champ de compétence : aux Finances, il faut embaucher !!
Les réformes structurelles à marche forcée, accompagnées d’une dématérialisation à tout-va et des suppressions d’emplois massives et constantes, entraînent un recul sans précédent des missions exercées.
Aucun établissement ou administration n’est épargné. Dans la plupart des services, au mieux, seul l’urgent est traité, au détriment de certaines tâches parfois cruciales. Aujourd’hui, la liste des missions laissées de coté, abandonnées, transférées ou même externalisées est malheureusement longue.
Les réorganisations calamiteuses affaiblissent les capacités à assumer les missions qui étaient confiées : les effectifs sont insuffisants dans la plupart des services au regard de la charge de travail.

NOS MISSIONS AU CŒUR DES ENJEUX

Les missions qu’exercent (ou que devraient exercer) quotidiennement les collègues des finances sont pourtant stratégiques pour l’intérêt général. La crise a confirmé le rôle majeur et incontournable joué par les administrations et établissements des finances et l’importance qu’elles ont pour faire face aux répercussions économiques et sociales induites par la pandémie de la Covid 19.
Elles doivent être au cœur d’un service public de qualité qui garantisse l’égalité de traitement des citoyens, et tout particulièrement pour les populations les plus précaires et les plus fragiles, partout sur le territoire national.
Les missions de contrôle au sein du Ministère de l’Économie et des établissements Finances sont essentielles au bon fonctionnement de l’État et à l’égalité entre citoyens : lutte contre la fraude fiscale, contre les trafics d’armes, le blanchiment d’argent, des risques sanitaires ou environnementaux, contrôle de la dépense publique, des établissements bancaires, protection économique des consommateurs et des citoyens ...

Lire l’intégralité du document joint.

LA FÉDÉRATION DES FINANCES CGT APPELLE L’ENSEMBLE DES COLLÈGUES À SE MOBILISER SANS ATTENDRE ET PARTICIPER À LA JOURNÉE INTERPROFESSIONNELLE ET UNITAIRE DE MOBILISATIONS ET DE GRÈVE DU 4 FÉVRIER PROCHAIN POUR LA DÉFENSE DE NOS STATUTS, NOS DROITS ET GARANTIES, NOS MISSIONS ET NOS SERVICES SUR LE TERRITOIRE.

Documents joints à l'article :