logo-impression
  • Posté le 11 septembre 2017 / 13 visites

La CGT combat la précarité prévue pour les fonctionnaires

S’agissant plus particulièrement du Statut général des fonctionnaires, la CGT rappelle qu’il est avant tout une garantie pour les citoyens d’un agent public neutre et impartial dans l’exercice des missions publiques.

La CGT appelle les personnels à se mobiliser pour imposer d’autres choix que la casse du Code du travail et du Statut général des fonctionnaires jugés obsolètes par Emmanuel Macron.

Ce nouveau gouvernement annonce et applique de vieilles recettes politiques :

  • 268 millions d’euros de restrictions budgétaires uniquement pour Bercy (5 milliards d’économies sur le budget de l’Etat)  ;
  • diminution de l’offre de service public par la suppression de 120 000 fonctionnaires ;
  • remise en cause des pensions de retraites ;
  • 20 milliards de dépenses publiques du CICE sanctuarisées en baisse de cotisations patronales sans contrepartie en emplois  ;
  • rétablissement du jour de carence dans la fonction publique, gel du point d’indice et hausse de la CSG !

Aux Finances, nous sommes la cible privilégiée de la destruction de la puissance publique. De nouvelles suppressions d’emplois après les 40 000 en 15 ans, des restructurations, l’abandon de missions, la réduction du budget d’action sociale (logement, restauration, vacances...), un plan de licenciements à la Banque de France...
Nous vivons la dégradation continue des conditions de travail, conséquence directe des manques d’effectifs et des changements des process de travail à un rythme insoutenable.
Nous sommes face aux refus répétés de mettre les moyens pour :

  • nous protéger de l’amiante dans nos locaux, des gaz toxiques dans les conteneurs  ;
  • pour intégrer les collègues en situation de handicap  ;
  • pour avancer vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

La CGT se refuse à marchander les droits et les protections des salariés. Elle entend faire avancer ses propositions de progrès social : augmentation des salaires, des traitements et pensions, réduction organisée du temps de travail, reconnaissance des qualifications, généralisation des CDI et statuts pour travailler mieux, moins, toutes et tous.

Le 12 septembre, fonctionnaires, salariés du privé, retraités, étudiants... tous ensemble pour un meilleur avenir rassemblés pour la manifestation de La Bastille vers La Place d’Italie.

RDV Bastille – Bd de La Bastille sous le ballon de l’UD CGT 75 à partir de 13h30

Documents joints à l'article :