logo-impression
  • Posté le 19 février 2018 / 50 visites

Le 22 mars, tous mobilisés dans la Fonction publique pour les missions publiques, l’emploi, le pouvoir d’achat

Sourd aux justes revendications portées unitairement le plus souvent, le gouvernement a choisi de franchir un nouveau cap le 1er février dernier.

En préconisant un plan de départ volontaire pour accompagner les abandons de missions et les nouvelles suppressions d’emplois envisagées, le recours accru au non-titulariat et à la précarité, l’extension du salaire au mérite et donc de la rémunération accessoire et discriminante, la diminution des instances
de représentation du personnel, c’est à une nouvelle attaque d’une très grande violence à laquelle se livrent Edouard Philippe et Gérald Darmanin.

Lors de la rencontre bilatérale du 12 février entre la CGT et Olivier Dussopt, ce
dernier a confirmé la volonté du gouvernement d’engager de profonds reculs dès 2019 :
• Suppression des CHSCT (par fusion avec les CT) ;
• Remise en cause du caractère national des CAP dans la Fonction publique de l’État et restriction de leurs prorogatives dans les trois versants ;
• Identification de métiers pour lesquels le recrutement de titulaires ne serait plus la règle ;
• Développement de la part individuelle de la rémunération…

LE 22 MARS 2018 PAR LA GRÈVE ET LES MANIFESTATIONS
☛ ÉLEVER LE RAPPORT DE FORCE LE 22 MARS POUR FAIRE CHANGER LE CAP DU GOUVERNEMENT !

A lire :

22 mars 2018 {JPEG}