logo-impression
  • Posté le 19 avril 2021 / 36 visites

Le 23 avril pour l’emploi, la protection sociale et le retrait de la réforme d’assurance chômage

Dans tout le pays, le patronat dans le privé et le gouvernement dans les services publics profitent de la crise pour supprimer des emplois, augmenter les profits et réduire la réponse aux besoins de santé, d’éducation, de culture, de protection sociale...

Depuis le 4 mars, une centaine de lieux culturels sont occupés par les professionnels du spectacle et de métiers précaires qui revendiquent le droit de travailler, la garantie de tous les droits sociaux et donc le retrait de la réforme d’assurance chômage. Elles et ils sont touchés par la crise de l’emploi consécutive à la crise sanitaire et à la politique du gouvernement, notamment la réforme de l’assurance chômage que le gouvernement s’acharne à mettre en œuvre au 1er juillet.

Le décret prévoit d’appliquer de nouvelles régressions pour limiter l’accession aux allocations-chômage. Cette réforme est rejetée par la CGT et toutes les autres organisations syndicales : elle doit être retirée !

Un récent document de l’Unedic pointe l’aggravation des conséquences de cette réforme au-delà de ce que la ministre du Travail avait déjà daigné admettre. Le nouveau mode de calcul du SJR (salaire journalier de référence, d’où est tiré le montant de l’allocation) est destiné à faire des économies sur le dos des salariés parmi les plus précaires : celles et ceux qui subissent l’alternance de contrats de plus en plus courts et de périodes de chômage. Ainsi ce ne sont pas 800 000 privés d’emploi – ce qui était déjà énorme – qui vont être immédiatement pénalisés, mais plus d’un 1,15 million !

Pour en savoir plus :

  • le tract CGT en pièce jointe
  • Le tract de l’Odéon en pièce jointe

A Paris, RDV à 14h, Place d’Italie vers Bastille,
pour l’emploi et contre la réforme de l’assurance chômage !

Ne pas oublier son attestation de déplacement dérogatoire à compléter en pièce jointe