logo-impression
  • Posté le 20 avril 2022 / 19 visites

Pas une voix du monde du travail pour l’extrême droite ! Le progrès social comme seul objectif

Les réalités de la vie des travailleuses et travailleurs de ce pays, des jeunes, des privé.es d’emploi, des retraité.es, ont émergé difficilement dans un débat politique qui a tourné en boucle autour des thèmes imposés par l’extrême droite. La vie chère, les luttes et les mobilisations ont permis de parler salaires,pensions,emplois, conditions de travail. La première préoccupation de la population est de savoir comment remplir le réfrigérateur, faire le plein de la voiture, trouver ou garder un emploi, se projeter vers l’avenir malgré la précarité et les conditions de travail difficiles.

Le taux d’abstention de26 % du premier tour des élections présidentielles est inquiétant et révélateur de la difficulté pour une part importante de la population de penser que la vie quotidienne pourrait s’améliorer grâce à cette élection.

La situation est grave, en France l’extrême droite est aux portes de l’Élysée.

La CGT n’est pas propriétaire des voix de ses syndiqué.es. Notre organisation est
indépendante mais pas neutre, elle porte une histoire et des valeurs collectives
opposées de celles de l’extrême droite. Pas une voix du monde du travail pour
l’extrême droite, elle doit être combattue partout.

Pour lire l’intégralité de la déclaration de la CGT