logo-impression
  • Posté le 14 juin 2018 / 58 visites

Contact juin 2018

Sommaire :

  • Editorial
  • Les élections professionnelles… un enjeu décisif.
  • Congrès de la CGT Cadres
  • Sur le terrain à vos côtés
  • 21 juin : concert syndical

Edito :

Grèves du 22 mars, 19 avril, 22 mai……les appels à la mobilisation ne décélèrent pas. Le mot est donné et la politique de bloc contre bloc est engagée. Toutes les organisations syndicales appellent à un processus d’actions et de mobilisations massif et qui s’inscrit dans la durée. Le 10 avril, elles ont marqué leur volonté de ne pas céder d’un pouce à la volonté du gouvernement de réduire le périmètre de l’action publique aux fins de privatisation voire d’abandon des missions de service public. La prétendue « refondation du contrat social avec les agents publics » proposée par le gouvernement n’est qu’un nouveau jeu de dupes dont le seul objectif est de maintenir l’illusion d’un respect du dialogue social et des instances où il s’exprime. Il s’agit à présent de défendre les fondamentaux de ce dialogue social et de s’opposer avec force aux attaques frontales contenues dans le plan gouvernemental « Action Publique 22 ». Une des principales échéances vitales pour le dialogue social et le syndicalisme en France, les élections professionnelles 2018 dans les 3 versants de la Fonction Publique sont devenues un des principaux enjeux de cette année. Force est de constater qu’il y a loin de la coupe aux lèvres et qu’un puissant sursaut doit inciter les agents-es à donner à leurs structures syndicales les moyens d’agir ce qui signifie de prendre en main la défense de leurs propres intérêts et la nécessité de devenir acteurs de leur propre avenir.

Documents joints à l'article :

Photos

Documents joints

Partagez

Vos outils

Recherche