logo-impression
  • Posté le 13 novembre 2017 / 18 visites

CAP des techniciens de laboratoire ENSM, réunion du 7 novembre 2017

Déclaration liminaire de la CGT

Concernant les techniciens de laboratoire ENSM, les revendications de la CGT portent sur :

  • La revalorisation du régime indemnitaire ;
  • L’amélioration des perspectives d’évolution de carrière.
    Les constats sont à l’heure actuelle :
  • Un écart salarial entre le personnel technique versus personnel administratif ;
  • D’autres corps techniques, qui eux, ont obtenu de réelles avancées salariales.
    Suite à la mise en extinction du corps en 2012, les points positifs sont :
  • De meilleurs ratios constatés lors du changement de grade des techniciens de laboratoires ENSM ;
  • L’accès à la liste d’aptitude et plan qualification ministériel pour l’accès au grade d’Ingénieur de l’industrie et des mines pour lequel les efforts sont à poursuivre.
    En revanche, il peut être regretté que :
  • Le dispositif PPCR soit appliqué avec un retrait de points d’indice ;
  • Le dispositif RIFSEEP soit appliqué malgré tout.

Les techniciens de laboratoire ENSM sont, dans une large majorité, performants et impliqués, en particulier dans de nombreux contrats industriels.
Et l’effectif du corps s’élève à 70 agents seulement.

La demande de la CGT porte sur l’intégration dans le corps des TSEI, Techniciens supérieurs de l’économie et de l’industrie, (avec une spécificité Institut Mines Télécom si nécessaire) mais pas dans le SCL, Service commun des laboratoires DGDDI et DGCCRF.

Le calcul de répartition des effectifs dans les trois grades du corps des TSEI en cas d’intégration des TL Mines est distribué en séance aux représentants de l’Administration (détail en pièce jointe), il permet de vérifier la pertinence de cette revendication.

Lire le compte-rendu de la CAP en pièce jointe.

Documents joints à l'article :