logo-impression
  • Posté le 16 mai 2014 / 476 visites

Résultat de la CAP du 13 mai pour le grade de secretaire administratif supérieur

PROMOUVABLES
391

PROPOSES

104

PROMUS

68

Seulement 17% des agents ont été promus au grade de secrétaire administratif de classe supérieure.
83% des agents n’auront pas cette reconnaissance en 2014 ! La moyenne d’âge des promouvables
étant de 53 ans, à ce rythme beaucoup de collègues partiront à la retraite sans la promotion.

FELICITATIONS à toutes et à tous !

AUGROS
Patricia
BALLOUARD Marie-Noëlle
BAUDON Catherine
BAVIER Michèle
BEDROSSIAN Catherine
BELLENQUE Renée
BERNARD Brigitte
BOSSOT-RICHARD Brigitte
BOUYSSOU Gloria
BREHAUT Lise
CATOUILLARD Danièle
CLANET Marylise
CLERC Mireille
COUDRAT Michelle
DEBRAY Isabelle
DELAVAU Marc
DONATIEN Marie-Laure
DURIER Véronique
FOLKMANN Marie-Josée
FOURNIER Isabelle
GABET Béatrice
GALLAND Nadine
GAUDIN Fabienne
GENGEMBRE Dominique
GOVINDOORAZOO Monique
GOY Eliane
GRISEY Sylvia
JULIEN Jean-Paul
KLEIN Inès
LAGARIGUE Alix
LAINE Isabelle
LANDRAGIN Annie
LEFEBVRE Jean-Claude
LEGARS Catherine
LEGER Corinne
MACCZAK Maryline
MAECKE Joël
MAESTRIPIERIE Marie-Christine
MAGIN Nadine
MASSAT Odile
MATEU Marie-Anne
MAURY Annick
MELIN Chantal
MICHAUX Cathy
MOREAU Julien
MORLEY Stéphanie
MUNTONI Lina
NDIAYE Khady
NESTY Jocelyne
NIZIER Colette
PASQUIER Laurence
PERRIN Lucette
PIERARD Rose
PINDELER Brigitte
POC Dominique
POLYCARPE Irma
PORCHER Béatrice
RAUD Sylvie
REITZ Marie-Ange
RIAUX Chantal
SABATHIE Marie-Christine
SAMAKE Mamadou
SENDER Claudine
SZEFNER Edwige
TEXIER Muriel
TRIDOUX Régine
VERGNE Martine
VILLAIN Maryse

La CGT revendique pour la catégorie B :

  • Une carrière linéaire avec un seul grade de 13 échelons sur une durée de 27 ans ;
  • Dans l’immédiat, le passage au grade supérieur par tableau d’avancement de tous les agents dès lors qu’ils remplissent les conditions statutaires ;
  • L’accès plus large à la catégorie A avec plus de postes à l’examen professionnel et autant en liste d’aptitude.
  • Les personnels attendent, légitimement, une véritable reconnaissance du niveau de leur compétence.
  • L’intégration des primes aux traitements et leur prise en compte pour le calcul des retraites.