logo-impression
  • Posté le 14 février 2024 / 64 visites

Questionnaire flex-office

Télétravail, temps partiels, congés, travail nomade : pour le ministère, il y a trop de postes de travail qui ne sont pas occupés en permanence. Il voit là une nouvelle source d’économies budgétaires à faire sur le dos des agent.e.s, sans préoccupation aucune pour leurs conditions de travail...

Il s’agit de diminuer encore plus le nombre de m² et de réduire les surfaces actuellement destinées aux postes de travail individuels en privilégiant « une plus grande diversité d’espaces de travail et une place importante aux espaces de travail collaboratifs ou permettant des usages hybrides », c’est-à-dire aux salles de réunions, de convivialité, aux « bulles de silence » pour pouvoir s’isoler…

Mais dans son cynisme purement comptable, le ministère a une solution, le flex office : on prévoit moins de postes de travail que d’agent.es ce qui incite à télétravailler. Et en plus ça permet à l’administration de réduire sa consommation d’énergie et de faire du Green Washing en omettant simplement que ce sont les télétravailleurs et télétravailleuses qui assumeront cette charge."


Cliquez sur l’image pour accéder au questionnaire