logo-impression
  • Posté le 14 mai 2020 / 39 visites

Audio conférence en format CTAC du 13 mai 2020

6ème audioconférence consacrée pour l’essentiel aux conditions du déconfinement alors que nous n’avons pas eu communication du Plan de Reprise de l’Activité du SG

La CGT :

  • Constate les efforts faits par l’administration pour mettre en œuvre des mesures de sécurité sanitaires et accéder à une partie de nos demandes
    o Les équipes du SG, SEP en particulier ont fait leur maximum pour déployer les moyens à disposition, des masques ont été distribués comme nous l’avions demandé
    o La communication à destination des agents a été faite, y compris sur les questions RH
  • Mais pour nous, cette sécurité sanitaire des agents n’est que partiellement assurée
    o il est indispensable que tous les agents puissent disposer de masques adaptés fournis par notre employeur, y compris pour les trajets domicile travail car les trajets dans les transports en commun ne permettent pas d’assurer une sécurité sanitaire  Proposition de mise à disposition de masques sur les accueils
    o Des tests doivent être proposés aux agents qui sont inquiets pour eux et leurs proches lors de la reprise
    o Afin de permettre à tous les agents de se déplacer dans les transports en commun en respectant les consignes des transporteurs et donc à assurer leur propre sécurité, nous demandons la banalisation de la journée de travail et la suppression du décompte horaire
    o Plus de clarté dans la communication sur les documents à produire dans les transports : badge, carte professionnelle, attestation
  • Il est indispensable de permettre la poursuite du télétravail pour le plus d’agents possible, en améliorant les conditions de ce télétravail et en continuant à fournir du matériel (y compris en le faisant livrer par transporteur ou en prenant en charge les frais de taxi pour les agents qui ne peuvent utiliser les transports en commun ou un véhicule privé)

o Nous sommes satisfaits qu’une réflexion spécifique sur la question du télétravail en confinement puis pour la suite se soit ouverte pour examiner dans les questions et risques inhérents : matériels, accès à distance, frais engendrés, travail prescrit et management, conditions de travail à domicile dans un environnement familial…
La CGT centrale Finances a été à l’origine, en 2010, de la négociation et de la signature de l’accord sur le télétravail en Centrale, elle est particulièrement attachée à cette question et à des propositions concrètes. o Le travail confiné est difficile comme le confirme l’enquête réalisée par l’UGICT CGT et nos remontées de terrain

o Des tensions se font grandissantes en particulier dans certaines directions et il faut mettre un terme à la souffrance des agents

o Nous attirons l’attention sur le nécessaire accompagnement des responsables d’équipes, des managers, qui sont en difficulté pour gérer leurs équipes en grande partie en télétravail : cela génère des tensions de plus en plus importantes au fil du temps et eux mais aussi les agents en souffrent.

  • Nous déplorons la communication de l’administration comme celle des ministres qui  :
    o infantilise les agents
    o fait reporter la responsabilité de l’employeur sur les agents : à vous de ne pas attraper covid, de respecter les consignes, nous on a fait le travail (avec les moyens que nous avons)
    o remercie les agents en les spoliant de jours de congés et ARTT
    o ne reconnaît évidemment pas la responsabilité du gouvernement dans la gestion désastreuse de la crise sanitaire
    o leur demande de se remettre au travail et surtout pas de droit de retrait, c’est marche forcée
  • Enfin,nous avons rappelé nos demandes toujours sans réponse concernant :
    - Les agents des associations ne doivent pas être oubliés dans notre réflexion surtout ceux de l’Agraf qui ont repris le travail et qui étaient en chômage partiel
    - Le versement de la totalité des heures supplémentaires aux agents en présentiel par alternance

Lire le compte-rendu en pièce jointe

Documents joints à l'article :