logo-impression
  • Posté le 5 juin 2020 / 46 visites

Audioconférence SG format CTAC du 4 juin 2020

Interventions de la CGT

Nous demandons que les rencontres aient lieu le même jour d’une semaine sur l’autre, afin de permettre une bonne organisation des agendas de tous et d’éviter que certains d’entre nous ne puissent être présents.
Priorité à la santé des agents et des usagers. Priorité au télétravail. L’incitation des hiérarchies à revenir en présentiel pour les télétravailleurs ou pour les agents en ASA garde d’enfant se fait de plus en plus forte dans certains secteurs.
Nous demandons le maintien en ASA garde d’enfants sur attestation pour les parents, même quand la prise en charge des enfants est partielle.
Quid de cet été, sachant que certaines colonies de vacances de l’EPAF et de l’action sociale risquent d’être annulées ?
Nous soulignons qu’il est dommageable que des agents aient dû transporter eux-mêmes UC, écran, clavier et souris pour pouvoir travailler chez eux. Nous persistons dans notre demande de transport pris en charge par l’administration.
Nous demandons que les agents vivant avec des personnes en ALD, et pas seulement les conjoints, soient mis en ASA.
L’ensemble des agents doit recevoir une communication claire pour la sortie progressive du déconfinement. Certains agents n’ont toujours pas d’information, ou des informations qui sont lacunaires. Certaines structures, comme la DAJ, ont peu d’informations.
Certaines hiérarchies semblent ignorer les gestes barrière. Ces hiérarchies ne mentionnent même pas les assistants de prévention dans la gestion de la crise.
Au vu des PRA, qui sont pour certains très sommaires, il est difficile de voir comment va s’opérer la reprise en terme de montée d’effectifs. Quels seront les prochaines étapes de ce déconfinement ?
Il faut rester vigilant sur le nombre de cas Covid19 chez les agents. Ce chiffre semble croître légèrement.
Mise à disposition sans rupture des équipements et des outils de protection. Jusqu’à quand ?
Nous renouvelons notre demande de fourniture du masque par l’administration aux agents qui prennent les transports en commun car l’obligation générale de sécurité s’étend au trajet travail-domicile et pas seulement à la présence sur place.
Vous faites appel à une prestation externe. Nous souhaitons ne pas être oubliés dans l’information qui sera faite. Nous regrettons de ne pas avoir été associés en amont. Nous aurions souhaité discuter sur le cahier des charges de l’audit qui sera mené par le prestataire.
Nous sommes perplexes sur le calcul, qui est fait dans certains services, des congés retirés pour les agents ayant travaillé partiellement entre le 17 avril et le 31 mai.
Nous demandons la reconnaissance en terme de carrière, de rémunération et de moyens pour les fonctionnaires dont la valeur est reconnue par l’administration.
Nous sommes opposés à la mise en œuvre des LDG et à la disparition des CHSCT.
Sur les congés bonifiés, nous avons eu différentes versions. Les agents concernés ne savent sur quel pied dans danser.
Quid du soutien budgétaire pour les associations ?

Lire le compte-rendu en pièce jointe.

Documents joints à l'article :