logo-impression
  • Posté le 25 janvier 2021 / 47 visites

Compte-rendu de l’audioconférence Centrale sur l’évolution de la crise sanitaire du 21 janvier 2021

Alors que la crise est globale, sanitaire, économique et sociale, le gouvernement a décidé de ne pas stopper le virus mais de ralentir sa diffusion ce qui éternise la situation dramatique dans laquelle nous nous trouvons. Les salariés, les jeunes payent un lourd tribu.
Nous, agents des Finances nous participons à un plan de relance qui arrose toujours les grands groupes avec des aides publiques sans contrepartie alors que nous assistons aux destructions d’emplois, aux destructions de l’industrie et de la recherche. Les services publics sont toujours dans le collimateur du gouvernement et l’avenir de nos missions est remis en question.
Les personnels sont à bout, inquiets et fragilisés par l’entêtement à poursuivre des réformes destructrices (coupes dans les effectifs, remise en cause des carrières, de l’évaluation, de l’action sociale…) mais aussi réorganisations et déménagements.
Le fossé est grand comme en témoigne le blocage du dialogue social.
Notre organisation est pourtant force de proposition pour agir et renouer ce dialogue délité, c’est ce que nous efforçons de faire une fois encore aujourd’hui.

Nous demandons donc :

• Avec le couvre-feu à 18h, les aménagements horaires sont encore plus difficiles à obtenir car les managers et responsables de service ont des difficultés à organiser le travail et les collectifs de travail. Nous demandons qu’un rappel soit fait par le SG de la nécessité sanitaire à les mettre en œuvre le plus largement possible.

• La baisse du temps de travail sans perte de salaire serait un moyen parfaitement approprié beaucoup de difficultés dans cette situation exceptionnelle

La poursuite et l’encouragement au télétravail en poursuivant le déploiement des matériels, en prenant en charge sur la base d’un forfait les frais engendrés (repas, chauffage, logement …) et en incitant les services à organiser les équipes

• Rassurer les agents concernant les masques mis à disposition, refaire une distribution de masques tissus et rappeler la possibilité de se fournir en masques chirurgicaux sur demande.

Anticiper un plan de vaccination sur les sites, garantissant toutes les mesures sanitaires et sur la base du volontariat. Il est urgent d’accélérer la vaccination volontaire et en priorité de tous les agents exposés et agents vulnérables ou vivant avec une personne fragile.

la campagne d’évaluation doit se faire dans la clarté (modalités à distance ; désignation des responsables…)

La restauration collective doit répondre aux normes sanitaires, nous renouvelons notre alerte concernant l’absence de désinfection régulière des tables. Nous n’avons à notre disposition (pas toujours) des marques en attente de désinfection à mettre après notre passage mais rien ne se passe d’autre… Avec un peu de chance, un agent passe les enlever et mettre un peu d’eau sale de son sceau ! Sinon, faute de place, il faut sortir ses lingettes désinfectantes (il faut en avoir sur soi) et poser son plateau dessus !

La levée des freins à l’activité syndicale, qui confinent à de l’entrave (outils de l’administration de visioconférence ne fonctionnant généralement pas ; accès à l’outil Zoom pour les réunions à distance et aux outils collaboratifs à partir des postes fournis par l’administration ; accès au site de la pétition action sociale ainsi qu’aux sites syndicaux ; droits syndicaux remis en cause ou freinés…).

Nous redemandons :
• l’abrogation du jour de carence au-delà de sa suspension qui est une première victoire engrangée.
• De même, il y a enfin des dispositions claires en cas de symptômes Covid, avec une ASA de deux jours pour se faire tester.
la reconnaissance plus large du COVID 19 en maladie professionnelle
• la généralisation des assistants et conseillers de prévention à temps plein, ainsi que des moyens suffisants pour les référents COVID qui ne doivent pas être aussi assistants de prévention.

Réponses du SG :

Pour le secrétariat général, tous les problèmes soulevés doivent trouver des réponses au cas par cas et il n’y a aucune possibilité de mettre en pause les réformes.

Masques : nouvelle distribution des masques tissus de catégorie A efficaces à 90% ; masques chirurgicaux à lanières : information sera faite que mise à disposition à l’accueil ou auprès des correspondants
Vaccination : pas dans l’immédiat sur Bercy mais le SG a bien noté la demande d’échanges sur ce sujet
Horaires de travail : le nécessaire est fait mais les agents peuvent bien sûr travailler au-delà de 18H ( ! sic)
Télétravail : un message de rappel sera fait sur l’importance de télétravailler et les managers sont sensibilisés à l’importance d’avoir des contacts réguliers avec les équipes.
Le soutien psychologique mis en place par le Sg peut toujours être sollicité.
Un rappel sera fait à l’Agraf sur le nécessaire respect des règles sanitaires
La campagne d’évaluation devrait se terminer fin mars se fait à distance
Un questionnaire sera envoyé aux organisations syndicales afin de connaître leurs besoins informatiques
Une nouvelle réunion se tiendra dans 2 à 3 semaines.