logo-impression
  • Posté le 24 août 2020 / 48 visites

Rentrée sous COVID aux Finances

« Afin de limiter les risques d’une reprise de l’épidémie », le gouvernement a rendu le port du « masque grand public » obligatoire dans tous les lieux clos, en complément des gestes barrières, à compter du 20 juillet.

Le 18 août, à l’issue d’une réunion avec les « partenaires sociaux », Elisabeth Borne, la ministre du Travail, a annoncé le port du masque obligatoire en entreprise à partir du 1erseptembre. Elle a précisé que le port du masque serait donc systématique dans tous les espaces de travail clos et partagés, les salles de réunion, couloirs, vestiaires, open space, etc.

Cette évolution importante des mesures de protection au travail donnera lieu d’ici la fin août à « un protocole national pour assurer la santé et la sécurité des travailleurs en période de Covid-19 ».

Le gouvernement a d’ores et déjà indiqué cependant que le coût du masque serait à la charge des employeurs. La ministre du Travail a par ailleurs encouragé les employeurs à favoriser le télétravail.

La CGT dénonce une consultation express des syndicats et demande des négociations de fond
La CGT n’est pas opposée à la systématisation du port du masque au travail, mais elle considère que cette décision prise après seulement deux heures de visioconférence ne saurait constituer un aboutissement. En matière de concertation et de dialogue social, avec ce gouvernement comme avec le précédent, nous sommes en effet très loin du compte.

La CGT réaffirme ainsi son exigence de négociations sur les questions d’organisation du travail, des conditions de travail, mais aussi de temps de travail. Comme c’est le cas notamment en Allemagne où le syndicat IG Metall réclame la semaine de quatre jours dans le cadre de l’épidémie du Covid-19.
Des négociations interprofessionnelles, dans les branches et entreprises doivent pouvoir s’ouvrir de toute urgence. Elles devront porter également sur le sujet désormais incontournable du télétravail.

Pour en savoir plus :
Compte rendu visio du 17 août évolution des règles sanitaires
Intervention CGT évolution du protocole national de déconfinement

Au niveau des Finances, la CGT estime que la prévention ne pourrait se limiter et se résumer de manière caricaturale par le port obligatoire du masque sur les lieux de travail. L’organisation du travail, notamment du télétravail, des aménagements des postes de travail, des transports domicile-travail doivent faire l’objet d’un véritable effort des directions et du ministère.

Les personnes vulnérables et en situation de handicap doivent pouvoir télétravailler dans les meilleures conditions.

Nous sommes surpris qu’aucune mesure de test de dépistages ne soit annoncé ou commenté alors que cela devrait être le souci d’une véritable sécurité sociale professionnelle. Nous n’en avons pas fini avec ce virus et nous devons nous organiser en conséquence sur une longue période.

Contacté la semaine dernière, le ministère nous a informé qu’il va réunir les directions dès qu’il disposera du protocole définitif, et convoquera les fédérations à une audioconférence mardi ou mercredi.

Cette réunion se tiendra le mercredi 26 août matin.

Notre fédération invite les militant.es à réunir partout, les CHSCT et instances dédiées rapidement pour anticiper les mesures à prendre dans la première semaine de septembre.