logo-impression
  • Posté le 2 juin 2020 / 24 visites

CHSCT C du 28 mai 2020

Le CHSCT C se réunit ce jour pour donner un avis sur le licenciement du Dr G., suite à l’expiration au bout de 3 ans de son congé grave maladie. La mise en place du confinement a obligé à reporter la séance sur ce dossier qui aurait dû avoir lieu bien avant. Cependant, afin que Le Dr G.puisse bénéficier des indemnités de licenciement, que la CPAM puisse donner son avis et qu’elle puisse éventuellement percevoir des allocations chômage, il a été décidé de réunir le CHSCTC pendant le confinement.

Mme G. a d’ores et déjà accepté ce licenciement via un courrier. Ce licenciement a été prononcé par une CCP des médecins. Il y a eu un entretien téléphonique entre le médecin et l’administration. Mme G. a répondu, par courrier et au téléphone, qu’elle ne pouvait se rendre à l’entretien avec l’administration à cause de son état de santé.

Pour la CGT, il est difficile de donner un avis éclairé. Il manque des éléments sur un éventuel taux d’invalidité, par exemple, qui pourrait lui permettre l’octroi d’une pension. Peut-elle prétendre à une demande de retraite anticipée ? Mme G. a-t-elle pleinement accepté, sans contrainte, ce licenciement ? Il eût été utile d’avoir des informations complémentaires, peut-être un écrit du Dr G. (Cette position est partagée par les autres OS),

La CGT donnera cependant un avis favorable, pour permettre à Mme G. d’accéder à ses indemnités. Il serait souhaitable que, si une telle situation se reproduit, l’administration donne plus d’informations en amont.

Avis favorable unanime des syndicats.

Points divers

Une contamination à la légionelle a été constatée au restaurant AGRAF des Allées à Montreuil. Il est probable que ce souci soit lié au fait que les circuits d’eau n’ont pas été utilisés pendant un certain temps. La CGT demande que soit vérifiée la non-contamination des agents de l’AGRAF. Cette contamination étant uniquement localisée dans la cuisine.

La CGT, ainsi que les autres syndicats, souhaite que la prochaine réunion de la cellule de veille Covid19 se tienne dès la semaine prochaine.
L’intérêt de cette cellule est qu’elle puisse se réunir rapidement. Nous demandons à l’administration d’être attentive, afin que cette réunion ne se tienne pas à cheval avec une autre réunion. Il serait préférable que cette réunion soit programmée en début de semaine, au cas où un report soit nécessaire. Un report éventuel pourrait ainsi se faire en fin de semaine prochaine.

La CGT souligne des remontées d’agents qui déplorent l’absence d’affichage aux sorties des ascenseurs de parking, pour indiquer aux agents qu’ils peuvent obtenir des masques à l’entrée.

Documents joints à l'article :