logo-impression
  • Posté le 30 mars 2020 / 29 visites

Télétravail : pas de droits confinés !

Dans le cadre du confinement et de la crise du Coronavirus, la CGT Finances fait le point sur vos droits en matière de télétravail dans le tract à télécharger ci-dessous.
L’Union Générale des Ingénieurs, cadres et techniciens (UGICT) lance également le site GuideTeletravail.fr en appui de son guide "Négocier le télétravail car le télétravail ne s’improvise pas".

Dans la lutte contre la propagation du virus Covid-19, de très nombreux salarié·e·s se retrouvent sommés de télétravailler quand leur travail le leur permet.

Fin 2018, l’Ugict-CGT publiait « Le guide du télétravail », et ré-insiste aujourd’hui sur son utilité en matière de connaissance du droit, alors même le “Business As Usual” est omniprésent dans ce contexte de crise sanitaire. Pour répondre à toutes les questions que se posent actuellement les salarié·e·s, l’Ugict-CGT met à disposition un site dédié :guideteletravail.fr

Dans le public comme dans le privé, le déploiement en urgence du télétravail forcé en mode dégradé, notamment lorsqu’il y a garde d’enfant, souffre d’un manque d’encadrement. Il peut se traduire par une augmentation de l’isolement rendu déjà difficile par le confinement, et par le transfert sur les salarié·e·s des responsabilités de l’employeur en matière de santé, de sécurité, de risque sur le piratage des données, ou de prise en charge des outils de travail.

Plus que jamais, les salarié·e·s ont des droits.

Mise en œuvre, cadre juridique, charge et temps de travail, droit à la déconnexion, équilibre vie professionnelle / vie privée… ainsi que de nombreux exemples de pratiques dans les entreprises, tout est sur le site guideteletravail.fr sous forme de fiches et en téléchargement libre.
1ère organisation syndicale française à tirer la sonnette d’alarme sur l’explosion du travail numérique en dehors du temps et du lieu de travail des salarié·e·s, l’Ugict-CGT est à l’origine de cette prise en compte dans le débat public et des avancées obtenues dans certaines entreprises sur le droit à la déconnexion suite à sa campagne syndicale lancée en septembre 2014.

Montreuil, le 25 mars 2020

Documents joints à l'article :