logo-impression
  • Posté le 13 avril 2016 / 310 visites

Egalité professionnelle, Bercy doit arrêter l’esbroufe !

Egalité Professionnelle, face au manque de réelles ambitions ministérielles, la CGT refuse de participer à un énième GT Ministériel prévu le 12 avril 2016 et propose l’ouverture de véritables négociations.

En février 2015 la CGT a refusé de signer un projet d’accord ministériel sur l’Égalité professionnelle pour deux raisons essentielles :

Il n’était même pas à la hauteur de l’accord fonction publique de 2013 certes intéressant mais néanmoins imparfait. De plus le ministère refusait de mettre en œuvre la mesure phare de suppression des écarts de rémunération et distorsions de carrière entre les femmes et les hommes pour les titulaires comme pour les non titulaires.

Il détournait les moyens de l’action sociale et refusait d’allouer un budget supplémentaire que la CGT n’a cessé d’exiger.

Un an après où en sommes nous ?

La loi Rebsamen et le projet de loi « Travail » fragilisent encore plus l’égalité professionnelle notamment par une « flexibilisation » du temps de travail (modulation des horaires de travail, des salaires, de la mobilité).

A Bercy, le ministère a quand même mis sur la table son plan 2015-2017 non validé par un accord majoritaire (la CGT et Solidaires ayant refusé de signer) et recycle à l’infini sans les améliorer, les accords 2011 et sans y apporter de mesures véritablement nouvelles et ambitieuses.

A Bercy, le ministère met en place des réformes assassines qui imposent des mobilités forcées qui, on le sait, pénalisent encore plus les femmes.

A Bercy, le ministère laisse faire une direction générale (Insee) qui espèrent imposer aux enquêtrices d’être toutes à temps incomplet forcé (70 %).....

Pour la CGT le dossier de l’égalité professionnelle mérite mieux qu’un prétendu plan triennal mais de nouveaux engagements politiques forts et accompagnés d’un budget ambitieux.

Nous demandons à ce qu’une nouvelle négociation s’ouvre dans les meilleures délais et que l’on sorte des pseudos concertations.

Montreuil le 12 Avril 2016