logo-impression
  • Posté le 9 juillet 2021 / 18 visites

Compte-rendu du GT : Réforme encadrement supérieur

Un premier groupe de travail ministériel sur la réforme de l’encadrement supérieur s’est tenu le 23 juin 2021 : première présentation de cette réforme voulue par l’exécutif sensée rendre la fonction publique « plus ouverte et plus attractive ».

En réalité, il s’agit d’une réforme en lien direct avec loi transformation de la fonction publique, qui accroît le recours au non-titulariat et qui engendre de nombreuses questions sur l’avenir de la fonction publique et notamment le principe d’indépendance de l’agent public.

Déclaration de la CGT
Vous nous présentez aujourd’hui deux fiches concernant la réforme de l’encadrement supérieur.
Tout d’abord, les informations que vous nous apportez, sont à l’image des échanges qui ont eu lieu au niveau de la fonction publique, c’est à dire creux.

La réforme de « la haute fonction publique » a occupé une place non négligeable dans l’actualité de ces derniers mois. Mais, après les annonces d’Emmanuel Macron sur la suppression de l’ENA et celles de Jean Castex sur la disparition du corps des préfets à brève échéance, nous pouvons observer que le pouvoir exécutif privilégie les déclarations tonitruantes à une quelconque concertation avec les organisations syndicales.

Vos premiers éléments ne constituent que la reprise des orientations interministérielles et déclinent ces orientations au niveau ministériel ; sans le moindre élément sur les discussions engagées dans les groupes de travail, ni de perspective de dialogue social.

Pourtant, les nécessaires évolutions de la fonction publique sont choses sérieuses qui méritent des échanges contradictoires et approfondis.

Selon nous, cette réforme est porteuse de graves dangers pour l’avenir de la fonction publique, l’exercice des missions et est une nouvelle remise en cause de l’indispensable neutralité et indépendance des agent·e·s de la fonction publique
En étendant la contractualisation et en supprimant des corps, c’est l’extinction progressive du fonctionnaire titulaire hors quelques secteurs baptisés de manière péremptoire.

Lire l’intégralité du document joint.

Documents joints à l'article :