logo-impression
  • Posté le 2 avril 2019 / 56 visites

Manifestation de la CGT réussie contre la réforme des congés bonifiés

LE 28 MARS ÉTAIT UN DÉBUT, ON NE LÂCHE RIEN !

Le 28 mars 2019, environ 2 000 personnes, répondant à l’appel de 3 fédérations de la CGT, étaient rassemblées place du Bataillon, non loin du Ministère de l’Économie et des Finances à Paris Bercy.
Elles étaient mobilisées contre la réforme des congés bonifiés que le gouvernement veut imposer par décret et qui prévoit, entre autres, la suppression de la bonification de 30 jours. D’autres organisations syndicales qui se sont jointes à l’appel (FO, SOLIDAIRES) ont contribué au succès de cette action.
Ce premier rendez-vous, donné aux fonctionnaires originaires de l’Outre-Mer de toute la fonction publique, est une réussite avec un nombre de participants que l’on n’avait pas vu depuis fort longtemps pour la défense des droits particuliers. C’est un encouragement à poursuivre le processus de lutte que la CGT a engagé depuis octobre 2017 sur la question des critères déterminants le Centre des Intérêts Matériels et Moraux qui ouvre droit aux congés bonifiés.
Les représentants du gouvernement en charge d’impulser cette réforme (Ministère des Comptes Publics, Secrétariat d’État à la Fonction Publique, DGAFP) ont refusé obstinément de recevoir une délégation, comme c’est l’usage lors de préavis de grève et malgré l’insistance de la foule. Pourtant des demandes d’audience avaient été faites bien avant. Ce mépris pour des agents publics mobilisés pour défendre leur droit a été mal vécu mais servira de moteur à une nouvelle mobilisation plus large.
La CGT a convié les organisations syndicales de la Fonction publique à une réunion, le 3 avril à Montreuil, afin de déterminer ensemble une nouvelle date de mobilisation intersyndicale. À l’issue de cette réunion, un communiqué sera fait pour que très rapidement l’information circule partout.

Documents joints à l'article :