logo-impression
  • Posté le 27 mai 2022 / 39 visites

Pour le rétablissement des congés bonifiés !

POUR L’ABROGATION DU DÉCRET DU 2 JUILLET 2020 !

Voilà maintenant près de deux ans que l’acquis historique que constitue le droit à congés bonifiés a été remis en cause. En effet, le 5 juillet 2020, un ultime mauvais coup contre les congés bonifiés a été perpétré au moment même de la démission du gouvernement Philippe, au moment même où la pandémie de la Covid-19 sévissait.

Quand le gouvernement nous mène en bateau
La méthode utilisée est particulièrement détestable sur la forme, elle ne l’est pas moins sur le fond. Le président de la République a délibérément profité du contexte de la crise sanitaire pour imposer de force une contre-réforme.
En effet, c’est bien Macron qui a réformé les congés bonifiés. En octobre 2017, il avait affirmé, lors de sa visite en Guyane, que les congés bonifiés n’étaient « plus adaptés à un temps où il fallait prendre un bateau pendant des mois pour rejoindre sa famille ».
Puis, en juin 2018, il avait présenté ses mesures pour les Outre-mer, avec la présentation du Livre bleu, incluant la pseudoréforme des congés bonifiés.
Mais le texte fondateur des congés bonifiés est bien le décret du 20 mars 1978. Or, en 1978, et même avant, les voyages entre les DOM et la métropole se faisaient en avion et non plus en bateau.

Les congés bonifiés ne sont pas un cadeau, mais une première réparation du grave préjudice qu’ont subi, et que subissent, les originaires des DOM. Les congés bonifiés sont un droit acquis.

L’intégralité du document en pièce jointe

Documents joints à l'article :