logo-impression
  • Posté le 6 janvier 2021 / 50 visites

Le régime indemnitaire de la filière sociale au MEFR

Suite à la rencontre du 9 octobre 2020 et en réponse aux propositions transmises par les représentants du personnel, SRH2 a revu sa copie sur le Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des Sujétions, de l’Expertise et de l’Engagement Professionnel (RIFSEEP) applicable au 1er janvier 2020.

L’administration met en avant une revalorisation globale « dans un contexte d’objectif de convergence des régimes indemnitaire des différents ministères et d’enveloppe budgétaire contrainte » :
-  « Pour les ASS, en 2020, le gain moyen s’élève à 2 050 € par agent lié essentiellement à la mise en place du nouveau régime du RIFSEEP. En 2021, un gain sera à nouveau enregistré par les ASS estimé en moyenne à 1 262 € par agent lié en particulier à la fusion des 2 classes. Parallèlement, pour les CTSS, le gain moyen en 2020 s’élève à 1 077 € et en 2021 à 883 €. »
-  Ainsi, « les barèmes qui seront mis en œuvre à compter du 1er janvier 2020 conduisent, pour les ASS et les CTSS, à une revalorisation minimum de 520 euros pour le premier grade et de 620 euros pour le second grade. »
C’est oublier un peu vite que nous nous inscrivons là dans un rattrapage salarial et que…
-  Ces barèmes IFSE ne considèrent en rien les fonctions, les sujétions et l’expertise mises en œuvre par les CTSS et les ASS au ministère de l’économie, des finances et de la relance. Une convergence indemnitaire interministérielle est-elle mise en œuvre pour les autres corps exerçant dans ce ministère ? Que nenni !!! Alors, pourquoi le serait-ce pour la filière sociale ?
-  Ces barèmes positionnent les ASS sur des grilles de catégorie B et conservent les CTSS en dessous du A type. On laisse à penser aux ASS qu’ils sont passés de B en A, et que les CTSS sont de vrai catégorie A. Que nenni !!! Le protocole issu du Ségur de la santé prévoit d’étudier pour 2021 l’intégration des corps infirmiers dans la grille « type » de la catégorie A. Pourquoi n’en est-il pas de même pour le corps d’assistant de service social ?

....

En l’état actuel de la situation de la filière sociale (régime indiciaire et régime indemnitaire), la CGT considère qu’il y a une réelle discrimination à l’égard des ASS et des CTSS au sein du ministère.La CGT poursuit son action pour que les ASS et les CTSS aient enfin une vraie reconnaissance de leurs compétences et de leurs fonctions.

.......
Les pistes pour une véritable amélioration de la filière sociale existent bel et bien.

ENSEMBLE, EXIGONS UNE VÉRITABLE RECONNAISSANCE PROFESSIONNELLE
POUR TOUTE LA FILIÈRE SOCIALE

Lire l’intégralité de l’information dans le document joint

Documents joints à l'article :