logo-impression
  • Posté le 5 février 2024 / 163 visites

Informations statutaires TSEI, février 2024

Intégralité du document en pièce jointe

Les perspectives du corps des TSEI sont décevantes, notamment pour leur promotion dans le corps des IIM. 

En effet, ce corps est totalement et arbitrairement exclu du plan ministériel de qualification de 2024-2025, ce qui est fâcheux, compte tenu d’un amalgame fait avec le recrutement massif de 400 IIM envisagé de 2024 à 2027.

La CGT Centrale finances s’étonne encore plus de la baisse du recrutement d’IIM par examen professionnel, alors qu’il était attendu logiquement - dans ce nouveau contexte - une augmentation significative de B en A durant ces quatre années.

Le décret soumis au vote lors du Comité social ministériel du 7 décembre 2023 permet un recrutement exceptionnel de IIM. 
Malheureusement, il prévoit d’abaisser de 20 % à 10 % le ratio de postes proposés aux TSEI à la promotion dans le corps des IIM, sur la base du nombre de postes ouverts (environ 400) de 2024 à 2027 aux candidats externes. Il autorise également le recrutement possible d’étudiants en dernière année de leur cycle d’école d’ingénieur et à l’issu de la validation de leur formation de les intégrer au corps des IIM. 
Il est vraiment regrettable que le nouveau taux de promotion à l’examen professionnel soit porté à 1/10 ce qui est inférieur à 1/5 prévu jusqu’à présent.

C’est pourquoi le syndicat CGT Centrale Finances a voté contre le projet de modification du décret de 1988 relatif au recrutement des Ingénieurs de l’Industrie et des Mines.

Documents joints à l'article :