logo-impression
  • Posté le 4 janvier 2022 / 14 visites

Compte rendu du GT encadrement du 17 décembre 2021

Deuxième groupe de travail ministériel sur la réforme de l’encadrement supérieur et ses conséquences à Bercy.
L’administration annonce que, pour cette réforme, « il n’y aura pas de perdant » : ce serait bien la première fois !

Déclaration liminaire Cgt

Lors du premier groupe de travail en juin dernier, nous vous indiquions toutes les inquiétudes que nous avions sur cette réforme de l’encadrement supérieur dans la fonction publique et ses conséquences sur notre ministère.

Selon nous, cette réforme est porteuse de graves dangers pour l’avenir de la fonction publique, l’exercice des missions et est une nouvelle remise en cause de l’indispensable neutralité et indépendance des agent·e·s de la fonction publique.

Nous avions posé plusieurs questions sur le nombre de cadres concernés à Bercy, les impacts réels sur les déroulés de carrière interne dans le ministère ? Sauf erreur de notre part, nous n’avons pas eu ces éléments.

De plus, vous indiquiez lors du 1er groupe de travail, la mise en place des groupes de travail en miroir à ceux de la DGAFP, associant les directions du ministère, ainsi qu’une enquête confiée à un prestataire externe. Nous n’en avons aucune trace dans les éléments que vous nous avez adressé pour ce GT. Que sont-ils devenus ?

Sur cette réforme, comme beaucoup d’autres, vous n’avez, en réalité, engagé la moindre concertation avec les organisations syndicales.
Même si le décret du 1er décembre 2021 portant statut particulier du corps des administrateurs de l’État, détermine un cadre interministériel unifié , il reste aujourd’hui, trop de questions sans réponse (sur les déroulements de carrière, les promotions, et même la rémunération cible par exemple...) et le manque de communication sur cette réforme, pour les cadres concernés, est criant.

Enfin, vous nous annoncez l’élaboration d’un plan managérial ministériel pour l’encadrement supérieur. A part les objectifs que vous affichez, vous ne nous transmettez aucun élément concret de ce plan.

En bref, nous sommes pour le moins circonspects sur votre volonté d’avoir, sur cette réforme, un dialogue social de qualité et transparent.

Documents joints à l'article :